Cellulite : et les adipocytes dans tout ça ?

Chaque année c’est le même refrain : aux premiers rayons de soleil, on prend conscience des quelques écarts de l’hiver mais surtout de la cellulite qui a investi nos cuisses, nos fesses…

La très grande majorité de la population féminine, voire la quasi-totalité, est concernée par ce « fléau hormonal ». Sans lien avec une quelconque surcharge pondérale – bien qu’intéressant elle aussi le tissu adipeux – elle atteint même les plus minces d’entre nous.

Localisée dans des zones corporelles spécifiques (fesses, hanches, cuisses surtout), elle est facilement identifiable par son aspect dit « peau d’orange », sa disgrâce a fait d’elle une des plus importantes préoccupations chez les femmes.

De nom nous la connaissons et la redoutons toutes, mais sait-on vraiment ce qu’elle est ?

Au niveau physiologique, pour la décrire simplement, la cellulite s’apparente à une accumulation de graisses dans des cellules appelées les adipocytes et qui entraîne une altération du tissu adipeux de l’hypoderme, compartiment le plus épais et profond de la peau.

Petites cellules sphériques, principalement composées d’une vacuole lipidique, et extensibles jusqu’à plusieurs centaines de fois leur taille, les adipocytes s’organisent au sein du tissu adipeux en amas ou lobules graisseux, séparés par des cloisons de tissu conjonctif (collagène, élastine) servant de passage aux vaisseaux sanguins et aux nerfs.

Sur le plan métabolique, le rôle des adipocytes demeure très important. Ainsi, permettent-ils à l’organisme soit de stocker, soit de déstocker des lipides c’est-à-dire les graisses en fonction des besoins organiques, ces fonctions métaboliques primordiales en font des cellules indispensables au corps humain. Ensuite ils participent également au métabolisme du cholestérol et des vitamines A,  sécrètent une hormone régulant l’appétit, sécrètent des cytokines limitant localement l’entrée des acides gras, sécrètent des œstrogènes…

Devenus bêtes noires de la gente féminine, les adipocytes ont tout de même un rôle régulateur nécessaire au bon fonctionnement de l’organisme.

 

Aujourd’hui il existe des solutions efficaces et durables, comme la cryolipolyse, cette techniques permet de ciblée le ventre, fesses etc … et quel permettra à nombreuses personnes de retrouvée une silhouette.

Categories: Cellulite

Un commentaire

Laisser un commentaire

Note: Les commentaires sont vérifiés par les auteurs. Nous nous réservons le droit de supprimer des commentaires sans avis préalable.

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont réquis

*
*