La cellulite ne touchent pas toutes les femmes… !

La cellulite, les capitons, la peau d’orange et la culotte de cheval sont le résultat d’un changement de structure des tissus adipeux (les réserves de graisses) logés sous l’épiderme, qui donne à la peau une apparence « bosselée » jugée disgracieuse.

On l’observe surtout sur les fesses, les hanches, les cuisses et le ventre des femmes. En effet, la cellulite touche quasi exclusivement la gent féminine, chez qui les médecins la considèrent comme un phénomène physiologique normal.
Environ neuf femmes sur dix en sont touchées, contre un homme sur cinquante.
Le moment de son apparition varie beaucoup d’un individu à l’autre, et dépend de plusieurs facteurs plus ou moins aggravants.

Des amas graisseux sous la peau qui lui donnent l’apparence d’une peau d’orange. Habituellement, la cellulite apparaît à l’arrière des cuisses,  sur les fesses, sur le ventre, sur la nuque, en haut des bras ou sur la face interne des genoux.

Symptômes

– Une sensation de constriction et de douleur dans les régions affectées.
– Une sensibilité à la palpation ou à la pression, durant un massage par exemple.
– Parfois, des crampes dans les jambes.

Conséquences

Bien que la cellulite soit davantage un problème esthétique qu’un problème de santé, elle peut provoquer un certain inconfort physique et même des douleurs.
Avec le temps, la cellulite tend à se densifier, ce qui provoque une pression accrue sur les terminaisons nerveuses et une hypersensibilité de la zone affectée.
Chez certaines femmes, la palpation, le toucher, voire un simple frôlement de leurs zones de cellulite provoque une sensation parfois douloureuse. De plus, une « vieille » cellulite peut entraver la circulation locale du liquide lymphatique nuisant ainsi à l’évacuation des toxines organiques.

Les facteurs de risque

L’alimentation : Une diète riche en glucides (sucres) et en lipide (gras), un apport excessif en sel et une diète pauvre en fibres alimentaires risquent de contribuer à la cellulite.

Le manque d’exercice : La sédentarité contribue à l’aggravation de la cellulite en favorisant les tissus adipeux au détriment de la masse musculaire, ce qui a pour conséquence d’affaiblir l’effet de pompe que les muscles exercent normalement dans les jambes pour aider la circulation veineuse.

L’excès de poids : Il est souvent la conséquence d’une mauvaise alimentation et d’un manque d’activité physique. Les femmes minces comme les athlètes peuvent être atteints également de cellulite.

Les vêtements qui serrent les jambes rendent plus difficile le retour veineux.
Le port régulier de chaussures à talons hauts ainsi que de longues périodes dans une position statique altèrent  la fonction de pompe des muscles.

Le tabagisme est néfaste pour la circulation du sang dans les petits vaisseaux sanguin, cela diminue l’oxygénation des tissus.

Les émotions négatives (frustration, anxiété, dépression, stress) augmentent la  libération de catécholamines (adrénaline, noradrénaline). Ces hormones, lorsqu’elles sont présentes en grande concentration de manière chronique, stimulent la création des tissus adipeux.

Certaines maladies comme les maladies gynécologiques, rénales et celles du système digestif, les troubles hormonaux, les problèmes qui affectent la circulation sanguine (l’insuffisance veineuse) , et les troubles métaboliques (dont le diabète).

Alimentation
En cas d’excès de poids ou de mauvaises habitudes alimentaires, les premiers conseils du praticien seront certainement d’ordre alimentaire. Ce dernier recommandera des mesures appropriées. Si l’on veut perdre du poids, il faut toutefois éviter les régimes draconiens qui, à long terme, provoquent plutôt un gain de poids en raison de l’effet yo-yo.

En général, on recommande :
– de consommer des produits à haute teneur en fibres afin de favoriser l’élimination des toxines et des déchets. Une alimentation pauvre en fibres, cause de la constipation qui, en retour, augmente la résistance veineuse dans les jambes.
– de limiter les sucres.
– de préférer les protéines maigres.
– de boire suffisamment d’eau, de tisanes ou de jus de fruits et de légumes non additionnés de sucre afin de faciliter leur élimination.
– de ne pas trop saler ses plats et de consommer de l’alcool modérément. L’un comme l’autre contribuent a la rétention d’eau et à l’engorgement des tissus.

Alors prenez vos dispositions pour éviter le développement de votre cellulite !

Étiquettes : , ,
Categories: Cellulite Minceur

Aucun commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Note: Les commentaires sont vérifiés par les auteurs. Nous nous réservons le droit de supprimer des commentaires sans avis préalable.

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont réquis

*
*