Les facteurs de risque de la rétention d’eau

Rétention d’eau,

Tout d’abord,

Les principales personnes à risque sont les femmes en générale (au cours de la période périmenstruelle, en raison des fluctuations hormonales), et surtout les femmes enceintes : au cours des dernières semaines de la grossesse, le ventre exerce une forte pression sur le système veineux qui retourne le sang vers le cœur.

Le plus important,

Concernant les facteurs de risque, on en dénombre quelques uns, plus ou moins importants :

– une position debout prolongée et fréquente
– la chaleur
– les varices, en raison de leur association à un ralentissement du retour veineux
– une thrombophlébite aiguë : il s’agit de l’inflammation d’une veine avec formation d’un caillot. Elle se manifeste notamment par des douleurs et par un gonflement du membre inférieur où se situe l’inflammation
– un excès de sel (il retient l’eau dans l’organisme)
– certains médicaments contre l’hypertension, les corticostéroïdes ainsi que l’hormonothérapie substitutive peuvent être associés à l’apparition d’un œdème.

Pour la raison que,

La plupart du temps, ce trouble disparaît rapidement.

Mais si l’oedème ne diminue pas ou si la peau reste congestionnée quand vous appuyez dessus du bout du doigt, il s’agit de signes pouvant être associés à des troubles liés :

– au foie : un dysfonctionnement de celui-ci entraîne une augmentation de la pression dans le circuit veineux, ce qui se traduit par une dilatation des vaisseaux et un oedème
– aux reins : si vos reins ne fonctionnent plus correctement, ils empêchent l’organisme de se débarrasser des liquides en excès
– coeur : lorsque celui-ci n’est plus capable de pomper le sang vers l’organisme, le sang s’accumule et cela créé une surcharge, le coeur n’est plus capable de pomper le sang arrivant de la périphérie, créant ainsi une très forte pression dans les vaisseaux sanguins, lesquels se dilatent et entraînent un oedème
– thyroïde : notamment en cas d’hypothyroïdie. Le cœur bat moins vite, il parvient mal à pomper le sang, la circulation se fait moins bien et cela favorise la dilatation des vaisseaux.

Il n’y a pas vraiment de remèdes miracles aux problèmes de rétention d’eau, mais les quelques petits conseils qui suivent peuvent s’avérer très utile pour prévenir ou aider à faire diminuer l’œdème :

– pensez à surélever vos jambes lorsque vous êtes assis(se) ou allongé(e) au repos. Assurez-vous qu’elles soient au-dessus du niveau de vos hanches.
– veillez à ne pas trop vous exposer à la chaleur
– évitez la station debout prolongée
– évitez les bas à jarretière ou les demi-bas qui bloquent la circulation
– pensez à vous doucher les jambes à l’eau fraîche, cela soulage, surtout en fin de journée
– buvez, mais en quantités adaptée : il peut arriver que votre médecin vous demande de réduire votre consommation de liquide (eau, jus, soupes, café, tisanes,…) selon la cause de votre œdème. Aussi, sachez que certains aliments comme la laitue, tomates et autres fruits et crudités contiennent beaucoup d’eau.

– veillez à votre consommation de sel : une alimentation à forte teneur en sel aggrave la rétention d’eau. Lisez bien les étiquettes des produits du commerce raffinés ou tout prêts (biscuits, conserves, …. qui ont une teneur catastrophique en sel)
– privilégiez les fruits et légumes frais (crus ou cuits), les aliments et les céréales complets, les huiles 1ère pression à froid, …
– évitez les boissons gazeuses et sucrées
pensez à faire une activité physique, de préférence marche, vélo, natation…
– Pensez aux veino-tonic tel que le veinoplus,  qui soulagerons vos douleurs de jambes lourdes et amélioreront votre drainage et votre circulation sanguine et lymphatique.

Enfin, si le problème persiste, n’hésitez pas à consulter un médecin. Faire de la rétention d’eau n’est pas une situation normale. Certaines causes peuvent être très sérieuses et demander une intervention médicale. N’hésitez pas à lui indiquer les médicaments sur ordonnance ou non que vous prenez, certains peuvent être la cause de vos oedèmes.

Sachez qu’un œdème peut durer de quelques heures à plusieurs semaines… Il est donc important de ne pas prendre ce problème à la légère.

 

Solutions naturelles 

Surtout,

N’hésitez pas à consommer des jus de légumes et fruit frais.

Cerfeuil et persil 
Riche en fer, en calcium, on utilise toutes les parties de ces plantes en infusion ou décoction. Apéritif, stimulant, diurétique, antiseptique, telles sont leurs propriétés.  Très bon pour soigner les reins.

Cerise 
Les « queues de cerises » ont de tous temps constitué un des diurétiques les plus populaires. Mais toutes les parties du fruit ont joué un rôle en médecine. L’huile extraite des noyaux était autrefois utilisée pour dissoudre les calculs rénaux.

Categories: Bien-etre

Aucun commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Note: Les commentaires sont vérifiés par les auteurs. Nous nous réservons le droit de supprimer des commentaires sans avis préalable.

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont réquis

*
*